BIOGRAPHIE Sommaire 1939 - 1945

* Biographie sommaire 1939 -1945 

2 Sept. 1939, Chef d'Etat-Major du Général Cdt la VIIIe Armée (Gal Garchery)

18 Oct. 1939, Aide-Major Général des T.O.E.


27 Oct. 1939, Extrait de l'appréciation du Gal Garchery:

"compte parmi les officiers généraux de très grand avenir... ...ses aptitudes militaires et générales très étendues, font de lui, un sujet exceptionnel, à pousser rapidement au grade supérieur dans l'intérêt de l'Armée... Apte à exercer le commandement d'une grande unité."

10 Mai 1940, Attaques Allemandes sur les Pays-Bas et la Belgique...


14 Mai 1940, Koeltz Assiste à l'Elysée, au Conseil des Ministres du Comité de Guerre, en remplacement du Général Gamelin.

Présence de Daladier qui annonce la percée de Sedan.
Prise de parole de Koeltz:
"La question n'est pas une affaire de Divisions, actuellement c'est une affaire d'armes anti-chars et d'aviation.
Les allemands attaquent avec leurs chars, attaquent avec leur aviation; c'est à ces deux armes qu'il faut s'attaquer. Il faut trouver des éléments anti-chars et il faut trouver de l'aviation.
Notre aviation est entièrement engagée; la seule aviation qui puisse venir nous aider est l'aviation britannique. Il faut demander aux britanniques d'envoyer de toute urgence, toute l'aviation dont ils pourront disposer..."

20 Mai - 26 Mai 1940, Assiste à de nombreuses réunions stratégiques avec Weygand, et les généraux Georges, Doumenc, Roton...

Weygand qui visait la jonction et une attitude offensive va confier des missions à Koeltz. Il écrit dans ses Souvenirs: "J'y envoyai donc le général Koeltz, aide-major général aux opérations, sur la fermeté duquel je comptais pour confirmer mes ordres et en suivre l'exécution.... C'est en ce sens que le général Koeltz avait mission d'orienter, en mon nom, le commandement."

27 Mai 1940, Mission dans le Nord de la France.

Départ du Bourget pour Eston, puis Douvres, Cassel, St-André-les-Bruges où il est informé du percement de l'aile droite de l'Armée Belge. Arrivée du Gal Van Overstraeten qui reproche aux alliés le manque de soutien et annonce la rupture... Entretien extrêmement dur et froid...
Départ pour le PC Britannique.
"Alors que les arrières de l'armée française ne comportaient aucun mouvement vers l'arrière... j'ai vu des unités anglaises qui refluaient vers Dunkerque... et personne pour m'indiquer le PC du gal Gort..."
Retour vers Dunkerque par Malo-les-Bains qui vient d'être détruite:
"Bombardement, ma voiture est démolie, je pars à pieds..."
18h18 
"au PC Abrial qui annonce la Capitulation des Belges ! Tout le port brûlait!"
Rencontre avec le général Gort:
"J'ai eu, à ce moment-là, très nettement l'impression que les Britanniques exécutaient déjà un plan de réembarquement, sans en avoir parlé au gal Blanchard ni au gal Weygand..."

28 Mai 1940, Retour à Paris par Douvres et Londres


12 Juin 1940, Demande d'un Armistice.


19 Juin 1940, Koeltz est au Q.G. à La Bourboule, départ pour le P.C. Weygand à Bordeaux.


22 Juin 1940, Mission en Afrique du Nord à Alger, auprès du gal Noguès.


22 Juin 1940, Signature de l'Armistice qui entrera en vigueur le 25.


23 Juin 1940, Koeltz rend compte de sa mission au Conseil des Ministres à Bordeaux. 


26 Juin 1940, Directeur des Services de l'Armistice.

Souvenirs de Weygand: "Je décidai de créer, sous mon autorité immédiate, une Direction des Services de l'Armistice, fortement constituée; J'appelai le général Koeltz pour la former et en diriger les travaux. Ses remarquables qualités, en particulier sa puissance de travail et sa fermeté, allaient être mises à une rude épreuve...
... m'en tenir strictement à l'observation des conditions d'armistice signées, ne rien céder au delà.
Dans le cas d'une exigence extra-conventionnelle, protester.
Si l'ennemi persiste, donner à cette protestation, une diffusion mondiale...
De cette détermination, à laquelle je suis resté fidèle sans en dévier, je n'ai rien laissé ignoré à mes collaborateurs immédiats, les généraux Colson, Pujo, Huntziger, Koeltz. Ne pensions-nous pas tous de même?...
Koeltz rappelle à ses officiers:
Messieurs, nous sommes toujours en guerre."

31 Juin 1940, Fin des combats sur la Ligne Maginot.


3 Juillet 1940, Attaque par les Anglais de l'Escadre Française à Mers-El-Kebir.


1940 - 41, Koeltz est à Vichy.




20 Mai 1941, Général de Corps d'Armée.

11 Sept. 1941, Appréciation du Général Huntziger, Commandant en Chef des Forces Terrestres, Ministre Secrétaire d'Etat à la Guerre: "Chargé de la Direction des Services de l'Armistice depuis la fin des hostilités, le Général de Corps d'Armée Koeltz va prendre le Commandement de la 19e Région à Alger.

J'ai été personnellement à même de me rendre compte de l'action de cet Officier Général pendant plus d'un an, dans les conditions si délicates, si critiques même que l'on sait et je lui dois mon témoignage.
Guidé et soutenu dans un travail intense et incessant qui traitait des questions les plus variées et les plus graves, par un sentiment du devoir le plus élevé, par un patriotisme le plus ardent, le Général Koeltz a été, pour le Ministre de la Guerre, chargé de la coordination des affaires de l'Armistice, le collaborateur le plus précieux.
Esprit avisé, méthodique, servi par une excellente mémoire, qualités de jugement et de coeur, loyauté entière, exemple de dévouement... telles sont les caractéristiques de l'action du Général Koeltz au cours de cette période si ardue.
Je regrette son départ, mais je sais qu'il saura, dans son nouveau poste "servir" avec la même flamme."

15 Sept. 1941, Cdt la 19e Région à Alger


25 Septembre 1941, Ultimatum Allemand signé Abetz:

"Il est aussi de mon devoir de faire observer que les autorités politiques et militaires du Reich, aussi bien que le Haut Commandement de l'armée allemande, la Commission d'Armistice de Wiesbaden et le Commandement Militaire en France, doivent considérer la nomination du général Koeltz dans l'Afrique du Nord, comme une aggravation des relations germano-françaises."

à ce propos, notes des Souvenirs de Weygand:

"Le prestige français était intact, on ne connaissait en Afrique Française qu'un ennemi, l'Allemand. l'Armée se préparait à ses tâches futures dans la ferveur. Elle avait déjà à sa tête les chefs: Juin, de Lattre de Tassigny, de Montsabert, Bethouart, Dody, Guillaume, Henri Martin, Welvert, Barré, Carpentier, Koeltz... qui auront le bonheur de la conduire, côte à côte avec nos Alliés, à la victoire vengeresse.

Novembre 1941, Les généraux Huntziger et Koeltz, lors d'une cérémonie militaire à Alger.




16 Nov. 1941, Enterrement du Général Huntziger, décédé dans un accident d'avion.

19 Nov. 1941, Limogeage de Weygand à Grasse.


20 Mai 1942, Le Général Koeltz invite le Général Mast et sa femme, à loger dans sa résidence officielle Place Bugeaud à l'Hôtel du Corps.


30 Sept. 1942, Appréciation du Général Juin, Cdt en Chef A.F.N.: "Officier Général qui joint à sa distinction morale, une remarquable formation d'esprit. Loyal et discipliné, j'ai en lui la plus entière confiance. Placé à la tête d'un commandement très lourd et chargé de servitudes, s'applique à l'aérer et à donner à ses divisionnaires l'impulsion nécessaire. N'est pas sans rencontrer de sérieuses difficultés du fait de l'état d'esprit de la population civile Algérienne; S'efforce de les surmonter avec tact et sang-froid et trouve son appui dans son action. D'une haute classe militaire, c'est le Commandant désigné du T.O. de l'Est en cas d'opérations affectant toutes les frontières."


8 Novembre 1942, 2h00, Débarquement Américain en Afrique du Nord, "Opération Torch"

Cette opération va coûter la vie à 500 soldats Français, plus de 2000 blessés et la perte de plusieurs navires.
Concernant Alger, 25000 hommes doivent débarquer.
Neutralisation à Alger de l'Amiral Darlan, du Préfet Temple, des Généraux Juin et Koeltz, des Centraux téléphoniques.
Souvenirs de Van Hecke:
"Le général Koeltz occupait l'étage du Central de "Mogador" (qui assurait les communications secrètes) situé dans la cour de l'Etat-Major du XIXe CA.
Jousse, (Chef du 3e Bureau du XIXe CA), accompagné d'officiers en uniforme et avec un certain cérémonial, se présente au logement de son chef, le général Koeltz, un Alsacien qui haïssait l'Allemand et tout ce qui collaborait avec l'ennemi.
C'était un homme d'une droiture exemplaire, qui ne connaissait que la consigne et ses chefs. Vue l'heure matinale, il les reçut en pyjama et l'entretien fut dramatique. Jousse le mit au courant des événements et le supplia de se ranger derrière Giraud et de ne pes donner des ordres pour faire tirer sur les Alliés et les patriotes.
Dès lors le général, qui entre temps s'était mis en tenue, s'enferma dans un mutisme absolu et Jousse, malgré la peine qu'il en éprouva, exécuta la consigne et enferma son chef dans sa chambre où il fut gardé étroitement par nos hommes..."

8 Nov. 1942, Le Général Juin libéré dans la matinée, fait libérer à son tour le général Koeltz et le Général Mendigal.

Ordre du général Roubertie:
"Par ordre du général Juin et du général Koeltz, personne ne doit obéir aux ordres du général Mast. Le troupes d'invasion doivent être combattues avec énergie..."
Convention au Fort L'Empereur puis à 20h00, première Conférence Franco-Américaine: Darlan, Moreau, Fénard, Juin, Koeltz, Mendigal, Sevez, Chassin et Dorange. Pour les Américains: Ryder, Murphy et Holmes.

9 Nov. 1942, à 17h45, Deuxième conférence au moment de l'attaque allemande sur Alger.
Souvenirs de Van Hecke: "Koeltz, voulant calmer tout le monde, s'engagea à consigner la troupe dans ses casernements et Juin déclara qu'il n'existait aucune raison pour désarmer nos soldats qui bientôt se battraient contre l'Axe côte à côte avec les Anglo-Saxons."

10 Nov. 1942, à 10h00, troisième Conférence et Signature du Cessez-le-Feu par Darlan.


11 Nov. 1942, Invasion de la Zone Libre par les Allemands, en représailles.


12 Nov. 1942, Arrestation par la Gestapo, près de Vichy, du Général Weygand qui sera prisonnier en Allemagne jusqu'à la fin de la guerre.

16 Nov. 1942, Le Général Koeltz prend en Tunisie le Commandement du Détachement de Couverture Français Armée de l'Est: DAE

Mission d'entrer en contact au Nord avec l'ennemi et retarder sa progression vers l'Algérie.

20 Nov. 1942, PC Koeltz à Constantine.


24 Nov. 1942, Le DAE devient le XIXe CA et le général Juin est Cdt en Chef du Détachement d'Armée Française DAF.


24 Déc. 1942, Assassinat de l'Amiral Darlan à Alger.


19 Janv. 1943, Offensive Von Arnim sur l'Oued Kébir


21 Janv. 1943, La Brigade Américaine de chars du Général Robinett est mise à disposition du Général Koeltz qui la lance dans la plaine d'Ousseltia.


9 Fév. 1943Le DAF est dissous, mais les unités françaises restent sous le Commandement du Général Koeltz.

13 Fév. 1943Le Général Anderson prend le Commandement du Front Tunisien.




9 Fév. 1943, Offensive Rommel sur Sbeitla et le XIXe CA

26 Fév. 1943Le général Koeltz réorganise le CA.


Mars 1943, reprise de la plaine d'Ousseltia et la cuvette à l'Ouest de Pichon;


25 Mars 1943, Ordre n°18 du Général d'Armée Giraud, Cdt en Chef: "La Croix de Commandeur de la Légion d'Honneur est accordée au Général de Corps d'Armée Koeltz, Commandant le XIXe CA, pour le motif suivant: S'est affirmé au cours des premiers mois de la Campagne de Tunisie comme un Chef de haute valeur, clairvoyant et énergique.

Chargé de porter son Corps d'Armée sur un front très étendu situé à plus de 120 kms de ses bases de départ, s'est acquitté de sa mission par une suite de manoeuvres audacieuses et judicieusement conçues qui lui ont permis de garder l'ascendant sur l'ennemi et d'infliger à ce dernier des pertes sévères.
N'a cessé d'animer son Corps d'Armée et d'entretenir en lui l'esprit offensif et le goût du risque.
Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre avec palme."



10 Avril 1943, Attaque par le XIXe CA de la Dorsale Orientale et mort du général Welvert.

11 Avril 1943, Reprise de Djeloula.

13 Avril 1943, Redressement par le Général Koeltz sur les hauteurs de Djebibina et Pont-du-Fahs.

1er Mai 1943, Appel de Koeltz: 
"Tirailleurs et Goumiers, Zouaves et Légionnaires, poussez hardiment devant vous et si, arrivés à l'objectif, vous rencontrez une faille dans le dispositif ennemi, n'hésitez pas, continuez... ne laissez pas échapper l'occasion...
Artilleurs, sapeurs, Equipages de chars, appuyez, suivez l'Infanterie au plus près dans un même élan, dans une même foi.
IL EST DES HEURES OU IL FAUT SAVOIR OSER, RISQUER."

3 Mai 1943, Attaque de Diversion du XIXe CA sur le Zaghouan.

4 Mai 1943, L'offensive du XIXe CA a attiré la majeure partie des chars allemands vers Zaghouan permettant le succès des 6 et 7 Mai des Divisions d'Infanterie Britanniques.
Dès lors, l'intention de Koeltz est de rabattre l'adversaire au Nord de la VIIe Armée Britannique.




7 - 13 Mai 1943, Manoeuvre finale du XIXe CA.

9 - 13 Mai 1943, Réddition du Détachement Pfeiffer; L'ennemi est disloqué, 20000 prisonniers entre les mains de la Division du Maroc.

12 Mai 1943, Reddition du 21e CA Italien et prise de Zriba.

13 Mai 1943, Capitulation des Forces Ennemies, 37000 prisonniers par le XIXe CA sur un total de 150000 soldats.
Souvenirs de Mast:"Une artillerie moderne et un armement antichars puissant auraient permis à ces unités bien instruites et manoeuvrières, conduites par des chefs de la valeur du général Juin, du général Koeltz, du général Barré et du général Welvert, d'obtenir des résultats encore plus importants que ceux qui furent réalisés avec des moyens dérisoires dont ils disposaient..."

15 Mai 1943, Ordre Général n°134 du Général Koeltz marquant la Victoire en Tunisie.



20 Mai 1943, Défilé de la Victoire à Tunis;
Les Alliés rendent hommage à l'Armée Française en la faisant défiler en tête.



10 Juin 1943, Le Général Anderson écrit à Koeltz "...sa Fierté d'avoir eu l'honneur... d'avoir eu sous mon commandement votre beau XIXe Corps... Nous avons, Français et Anglais, appris à nous connaître, à nous estimer et à nous aimer, en une camaraderie beaucoup plus étroite qu'il n'en existera jamais, je crois, entre soldats de deux nations."

13 Juin 1943, Après une rencontre avec de Gaulle et Juin, le général Mast reçoit la visite du général Koeltz:
"J'éprouvais surtout une grande joie à recevoir la visite du général Koeltz. Je ne sais plus comment nous nous sommes abordés. Je me souviens seulement que j'étais terriblement ému et il me semble bien que nous sommes tombés dans les bras l'un de l'autre.
Le Chef que j'aimais et qui avait pu se croire trahi me pardonnait le geste déplaisant que j'avais dû entreprendre contre lui, mais son patriotisme était tel qu'il avait compris le sens même d'une action qui ne visait que la délivrance de la patrie.
Nous nous retrouvâmes comme autrefois; l'amertume était oubliée."

1er Juillet 1943, Le général Koeltz décore le Brigadier Général Théodore Roosevelt (fils du premier Président Roosevelt 1901-1909), qui s'est battu avec la 1ère DI en Afrique du Nord. Débarqué à Utha Beach, il est enterré au cimetière de Colleville, au côté de son frère, tué pendant la Grande Guerre et ramené près de lui.)



Juillet 1943, Prise d'Armes du 5e RCA.




26 Août 1943, Alger, Ordre n°239 du Général Cdt en Chef Giraud: "Le général de Corps d'Armée Koeltz, Commandant la XIXe CA, incorporé à la 1ère Armée Britannique, a fait preuve des plus remarquables qualités de Chef, au cours des opérations qui, en Avril et Mai 1943, ont eu pour résultat l'anéantissement total de l'ennemi en Tunisie.
Après avoir pris l'offensive sur la Dorsale Est et contribué, par une action vigoureuse à la chute de Kairouan, il a redressé, dans le minimum de temps, son Corps d'Armée face au Nord, où, en quelques jours, par une série de manoeuvres habiles conduites avec la dernière énergie, il s'est successivement emparé de la trouée de Pont-du-Fahs et celle de Zagouhan, capturant 31000 prisonniers et 178 canons."

30 Sept. 1943, Passe au Cadre de réserve mais garde le Cdt du 19e CA



Mars 1944, Au Centre d'Orthopédie de Blida.




10 Mai 1944, Directeur du Bureau de l'Etude de l'Armistice, par Instruction particulière de la décision du Comité de Défense Nationale, Présidé par le Général de Gaulle.

12 Septembre 1944, Fin de sa Mission en Algérie.

18 Nov. 1944, Chef de la Mission Militaire pour les Affaires Allemandes. Mis à la disposition du Cdt en Chef Français en Allemagne en qualité de Général Adjoint.




8 Mai 1945, Capitulation de l'Allemagne.
Le général Weygand, de retour de captivité est arrêté sur ordre de de Gaulle et incarcéré.



à suivre...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire